Thomas Jouanneau

Photographie

Ouverture de l’exposition : La frontière [s’efface]

Une exposition photographique tirée sur papier Fine-Art et réalisée à l’occasion de la réunification de la Normandie.

Du 21 Janvier au 06 Mars 2016, à l’Abbaye aux Dames, Caen, puis du 16 Mars au 17 Avril 2016 à l’hôtel de région, Rouen, Normandie.
Entrée libre tous les jours de 14h à 18hla frontiere s'efface_invit_BD

Après une collaboration réussi avec le photographe Thierry Houyel sur l’exposition « Un pied à l’étrier », nous avons décidé de repartir ensemble sur les routes normandes. Le résultat de ce travail est présenté dans les prestigieux bâtiments de l’Abbaye aux Dames, à Caen, siège de la région Normandie.

Ces deux photographes, normands, ont arpenté les 160 km d’une frontière qui depuis soixante ans séparait les deux anciennes régions de Haute et de Basse-Normandie.

Le trait de frontière existe bien sur la carte, mais qu’en est-il sur le terrain ? Quel est le visage de cet espace frontalier ? Des marques tangibles de cette séparation existent : un panneau, une borne, un trait de peinture sur le bord de la route, la couleur du bitume. Mais le plus souvent, il faut l’imaginer pour lui donner corps, la regarder autrement…

Pour Thierry Houyel, la dualité normande n’a jamais été très claire, d’où le choix de situer la frontière entre le flou et le net. Un regard exacerbé par la mise en œuvre d’objectifs à bascule et à décentrement qu’il emploie habituellement en photographie d’architecture. Il peut alors placer son plan de netteté là où il entrevoit la réalité ou l’artifice de la séparation régionale, le flou vient conforter cette voie subjective. La frontière, c’est aussi la croisée des chemins. Quelques superpositions directement réalisées à la prise de vue nous montrent l’enchevêtrement inhabituel des lignes frontalières.

Avec le parti pris photographique de la nuit, Thomas Jouanneau situe la frontière entre la lumière et l’obscur. Il part explorer l’imaginaire mystérieux des confins, des limites, de ce qui nous sépare. Que voit-on, que ressent-on entre les deux Normandie lorsque seuls les éclairages publics, les enseignes, les phares des véhicules ou encore la lune attirent le regard ? Où sont les points de passage pour ce photographe presque clandestin qui nous plonge dans une réalité quasi anxiogène ?

À travers leurs regards affirmés et singuliers, les deux photographes donnent une âme à cette frontière. Ils montrent que l’identité régionale ne s’arrête pas aux seules limites administratives. Elle est aussi liée aux territoires, aux paysages… et donc un peu sentimentale.

Au bout du compte, la frontière en s’effaçant devient un trait d’union.
Comme un nouveau pont entre les Normands.

Téléchargez ici le dossier de presse La frontière s’efface

Sortie du livre : Mont-Saint-Michel, la promesse d’une île

Cela fait 6 ans que je suis les grands travaux de rétablissement du caractère maritime du Mont-Saint-Michel, bientôt le chantier s’achèvera, à cette occasion je publie un beau-livre aux éditions du Cherche-Midi racontant cette aventure.Couverture-seule-MSM

Les grands travaux de rétablissement du caractère maritime du Mont-Saint-Michel

Le Mont-Saint-Michel est pour la France ce que la Grande Pyramide est pour l’Égypte.
Il faut le préserver de toute mutilation.
Il faut que le Mont Saint-Michel reste une île.
Il faut conserver à tout prix cette double œuvre de la nature et de l’art.
(Victor Hugo, 1884)    

Au fil des siècles et des interventions humaines, la mer recule, l’ensablement gagne, et la « Merveille » de l’Occident n’est plus entourée par la marée. Depuis 1879, une digue-route la relie au continent. Le Mont n’est plus une île.
Si rien n’avait été entrepris, le Mont-Saint-Michel à l’horizon 2040, serait encerclé de prés salés. Afin d’empêcher cette transformation, qui bouleverserait fondamentalement l’esprit de ce site inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco et admiré par près de 2,5 millions de visiteurs chaque année, un grand projet, unique au monde, a débuté en 2005. Construction d’un nouveau barrage, aménagements hydrauliques, accès touristiques réinventés, création d’une esplanade au pied des remparts et d’une passerelle insubmersible…
Après une décennie d’études approfondies, il fallut encore 10 ans pour réaliser le chantier : c’est le récit de cette aventure humaine que racontent les photographies de Thomas Jouanneau.

Mont-Saint-Michel, la promesse d’une île

Photographies de Thomas Jouanneau – Le Cherche Midi Editeur

Format : 30 X 20 cm – 128 pages – 25 €

Sortie le 09 Juillet 2015 dans toutes les librairies

Vivez les grandes marées du Mont !

Campagne d’affichage 4X3 dans la région de Caen, Granville et Saint Malo.Grandes-Marees-Web-Interieur_2_vnc_1

 

Cette photographie issue de mon travail documentaire sur les grands travaux de rétablissement du caractère maritime du Mont Saint Michel a été choisie par le Syndicat Mixte Baie du Mont Saint Michel pour une campagne de communication sur le retour de l’insularité du Mont durant les grandes marées.

 

Exposition itinérante Un pied à l’étrier

Un pied à l’étrier – les jeunes et les métiers du cheval

Une exposition itinérante et grand format réalisée dans le cadre des Jeux équestres Mondiaux de 2014 et labellisée Elan des jeux.Affiche Un pied à l'étrier

Avec le photographe Thierry Houyel et en partenariat avec l’association culturelle Le Vent Coulis, nous avons créé à l’occasion des Jeux Equestres Mondiaux, l’exposition itinérante : « Un pied à l’étrier ». Nous sommes partis sur les routes des 3 départements de la Basse-Normandie à la rencontre des jeunes, passionnés, qui ont choisi les métiers du cheval.

32 portraits, 32 rencontres, 32 terres du cheval…

L’exposition est accueillie une première fois à Alençon en grand format sur les grilles du Conseil Général de l’Orne du 19 janvier au 9 Avril 2014 puis :

– Du 21 au 22 juin 2014 : 10ème Foire d’Isigny sur Mer.

– Du 1er au 7 juillet 2014 : Hippodrome de La Glacerie.

– Du 11 juillet au 3 aout 2014 : Hippodrome de Saint James à l’occasion du Jumping de la Paluelle.

– Du 28 au 30 d’Août 2014 au Haras du Pin durant les compétitions des Jeux Équestres Mondiaux.

Téléchargez : Dossier de presse Un pied à l’étrier

Demandez-nous les tarifs de location de l’exposition mail[at]thomasjouanneau.com

Exposition Mémoires de centenaires

Affiches Les CentenairesExposition itinérante en extérieur et en grand format.

Le conseil général de la Manche, en partenariat avec l’association Mémoires et Terroirs, a le plaisir de vous présenter les récits de vie de 24 centenaires, ou presque, résidant dans la Manche.

Ce projet de collecte est né d’une volonté partagée de valoriser la parole de centenaires manchois et de la transmettre aux jeunes générations. Ils ont témoigné sur le siècle qu’ils ont traversé, inscrivant leur histoire dans la grande histoire. Leurs souvenirs font écho à des sites, des personnages, des savoir-faire, des modes de vie, des épisodes de l’histoire du XXe siècle.
Chaque enquête réalisée par la biographe familiale Elisabeth Nodinot et la collectrice de mémoires Marie Tassel, a été déposée aux archives départementales et mise en ligne sur le site internet archives.manche.fr pour la rendre accessible à tous les publics. Pour que cette exposition soit une rencontre entre le public et la mémoire d’un territoire, un travail de sélection a mis en évidence six thèmes forts qui couvrent l’histoire du siècle.

Présentés en extérieur et en grand format sur la promenade située sous les remparts de Saint Lô, les portraits photographiques des centenaires de la Manche réalisés par Thomas Jouanneau attirent le regard. Dans cette galerie de portraits Thomas Jouanneau a su saisir la surprenante vitalité des centenaires dans leur cadre de vie. À travers son travail le jeune photographe manchois d’adoption explore la vie de la société française.

Cette exposition vous est présentée du 1er octobre au 1er novembre 2013 dans la ville et à la Médiathèque de Saint-Lô. Du 12 novembre au 06 décembre à Mortain et du 23 décembre au 17 janvier à Cherbourg.

Les Cabines Photographiques 2013 : Neige, soleil, vent, marée, 7000 visiteurs et 20 photographes heureux !

Affiche les Cab…ques 2013BD

Les Cabines Photographiques, se dérouleront à Granville, durant le week-end de Pâques les 30, 31 Mars et 01 Avril 2013. Nous serons très heureux de vous accueillir sur cet événement original et inédit, consacré à la photographie, qui lors des deux premières éditions a remporté un vrai succès auprès du public.

Le Labomylette qui regroupe des artistes photographes mais aussi dessinateurs et écrivains réalisera une performance artistique en créant un LaboMylette durant les Cabines Photographiques. Le LaboMylette ? http://lelabomylette.blogspot.fr

Les Champs Photographiques lieu de création et d’exposition situé dans la baie du Mont Saint Michel viendront parler des voies maritimes : un regard croisé de photographes sur le golf normando-breton. http://www.leschampsphotographiques.com

Thomas Jouanneau présentera l’exposition glaçante : Antarctique, sur la route de Concordia, qui jalonnera la promenade du Plat Gousset pour amener les visiteurs jusqu’au « village » des Cabines Photographiques.

La librairie granvillaise « Le détour » viendra investir une cabine pour proposer sa sélection de beaux livres de photographies des côtes normandes ou d’ailleurs. Vous y retrouverez les auteurs photographes qui ont publié un ouvrage récemment pour une séance de dédicaces.

Et bien entendu vous pourrez vous restaurer sur place grâce à la P’tit Tambouille, traiteur bio (sucré, salé).

Les Cabines Photographiques sont ouvertes à tous et gratuites. Bienvenue…

Retrouvez les rencontres de la photographie normande sur : http://www.lescabinesphotographiques.com

Téléchargez : Dossier de pres…hiques 2013

Le Labomylette investi le quartier bellevue de Redon

Avec la déconstruction d’une partie du quartier Bellevue, disparaîtra un morceau de l’histoire de nombreux habitants de la ville de Redon, certain partiront vivre ailleurs. À l’occasion de cette métamorphose importante, le centre social de la ville a voulu mettre en lumière la vie d’une population en mal de reconnaissance, en demandant à un dessinateur, Benoit Peyrucq et à un photographe, Thomas Jouanneau du collectif d’artistes « Le LaboMylette » d’aller à la rencontre des habitants  pour raconter la vie d’aujourd’hui, et conserver pour demain, la mémoire de ce quartier.

Exposition de rue de juin-septembre 2012 – quartier bellevue et centre ville de Redon (Ile et Vilaine, Bretagne)

Retrouvez toutes les interventions du collectif d’artiste Le Labomylette : http://lelabomylette.blogspot.fr/

diaporama redon022diaporama redon156diaporama redon097diaporama redon181diaporama redon031

2012, C’est parti ! pour la seconde édition des Cabines Photographiques.

Affiche-les cabines photographiques 2012BD

Les Cabines Photographiques

30 photographes normands – 30 expositions photographiques

Les plus talentueux photographes normands investiront les cabines de bain de la promenade du Plat Gousset à Granville, transformées à cette occasion en véritables galeries d’artistes. Vous découvrirez une trentaine d’expositions photos et autant de points de vue différents sur la Normandie contemporaine.

Les photographes mettront en vente, lors de cet événement inédit, des tirages originaux signés et numérotés.

Lors de cette manifestation gratuite et ouverte au public : rencontre et échange avec les photographes, dédicace de leurs ouvrages, exposition photographique, vente de tirages originaux, studio photo, découverte du LaboMylette et de la Caravache…

7, 8, 9, Avril 2012

GRANVILLE – promenade du Plat-Gousset

Ouverture des expositions de 10 h à 18 h

Retrouvez les rencontres de la photographie normande sur : http://www.lescabinesphotographiques.com

Téléchargez : Dossier de presse-Les Cabines Photographiques

Sortie de deux livres sur les travaux de rétablissement du caractère maritime du Mont Saint Michel.


Pupitre des Lettres

Le livre « Le pupitre des lettres » de l’architecte Luc Weizmann avec la participation du photographe Thomas Jouanneau, publié aux « Nouvelles éditions Jean-Michel Place », vient de paraître.

Le Pupitre des lettres, partie intégrante du barrage du Mont-Saint-Michel, se présente tel un bastingage face au Mont, au dessus du flux puissant des marées.
Gravées dans le bronze et réparties sur la longueur du Pupitre du balcon maritime qui relie les  deux rives du Couesnon, Bretagne et Normandie, les lettres des quatre alphabets, hébreu, grec, arabe, latin, en référence à l’histoire de l’écrit et à la vitalité du Mont, illustrent les fondements de la civilisation européenne avec les apports successifs des grandes traditions d’Orient et d’Occident.
Le Pupitre des lettres est une image de la relation fructueuse des hommes et des cultures dans la baie du Mont-Saint-Michel, lieu unique de brassage des énergies naturelles et de la convergence des peuples.
Luc Weizmann est l’architecte du barrage du Mont-Saint-Michel et le concepteur du Pupitre des lettres. Depuis vingt-cinq ans son parcours est intimement lié aux éléments, l’eau, l’air, le vent, la matière. Avec humilité, il réconcilie architecture et paysage afin que l’homme conserve sa place dans des lieux empreints de poésie et de spiritualité.


Le Mont Saint Michel sauvé des sables

Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule…

Le livre « Le Mont Saint Michel sauvé des sables » du dessinateur Brunor avec la participation du photographe Thomas Jouanneau, vient également de paraître aux « Nouvelles éditions Jean-Michel Place ».

2011, Première édition des rencontres de la photographie normande.

1-Affiche-les cabines photographiques BD

La photographie connaît une mutation importante depuis l’arrivée du numérique. En plus de ses usages traditionnels dans l’édition, la presse, la publicité, les mariages, elle investie Internet et les applications multimédias, mais aussi les expositions de plein air et les galeries artistiques. Ainsi depuis quelques années des festivals se sont développés en France et connaissent un vif succès auprès du public. D’autre part, la photographie a fait son entrée sur le marché de l’art : des galeries ou des ventes aux enchères lui sont consacrées.

En créant et en organisant « Les Cabines Photographiques » j’ai souhaité reprendre ces deux tendances en offrant aux visiteurs un événement inédit autour de la photographie normande contemporaine.

Les cabines de bain utilisées par les estivants et situées sur la promenade du front de mer, le Plat Gousset, à Granville, sont désormais chaque année investies durant le week-end de Pâques par les plus talentueux photographes racontant leur normandie.

30 expositions à voir. 30 photographes présents pour rencontrer le public, dédicacer leurs ouvrages, présenter leurs tirages originaux signés et en édition limitée.

Cette manifestation, gratuite, sur un magnifique site du bord de mer, entre la plage et le cœur de Granville, vous permettra de découvrir et rencontrer des photographes normands passionnés, artistes, artisans ou reporter. Mais aussi, en sirotant un verre de cidre, de se régaler des plats sucrés-salés de « La p’tite tambouille », de flâner du côté des beaux-livres présentés par Fany et Raphaël de la librairie « Le Détour », avant d’aller tenter c’est sûr, le premier bain de l’année…

Bienvenue aux Cabines Photographiques !

Lors de cette manifestation gratuite et ouverte au public : rencontre et échange avec les photographes, dédicace de leurs ouvrages, exposition photographique, vente de tirages originaux, studio photo, découverte du LaboMylette et de la Caravache…

23, 24, 25 Avril 2011

GRANVILLE – promenade du Plat-Gousset

Ouverture des expositions de 10 h à 18 h

Pour venir et découvrir Granville : www.ville-granville.fr/

Retrouvez les rencontres de la photographie normande sur : http://www.lescabinesphotographiques.com

Téléchargez : Communiqué de presse Les Cabines Photographiques